Le CFTM, Centre de Formation Technique Menuiserie des Bénédictins du Mont Febe est un lieu d’apprentissage spécialisé en menuiserie-ébénisterie, né du désir des Pères bénédictins d’Engelberg de perpétuer une tradition qui les particularise et les singularise depuis toujours. En effet, arrivés au Cameroun en 1932 et après s’être suffisamment imprégnés des réalités de leur terroir de mission, ils ont senti la nécessité de prendre une part active dans la lutte contre la pauvreté et la promotion de l’auto-emploi en vue de l’épanouissement des jeunes camerounais qui, de  plus en plus nombreux,  venaient frapper à la porte du monastère pour demander le travail ne justifiant d’aucune qualification. Cette situation, du reste inacceptable, se constitua en une interpellation pressante qui mettra en branle leur sollicitude pastorale.

 

Le Frère Gerold NEFF installé depuis 1952 à Otélé où il s’est déjà exercé avec maestria à l’initiation d’une cinquantaine de jeunes « indigènes » à son art, est appelé à Yaoundé où la fondation en 1964 du nouveau monastère a besoin de son immense talent d’artisan et de menuisier. Il se montrera intrépide et menuisier rompu à la tâche.

En 1971, il reçoit des supérieurs de l’époque la mission de mettre sur pied un lieu d’apprentissage où les jeunes viendraient profiter de son expertise en s’initiant au noble métier de menuisier. Il se mit à l’ouvrage et continua le travail autrefois commencé à Otélé où il avait déjà formé une cinquantaine de jeunes entre 1952 et 1956. Il confirmera une fois encore toutes les qualités de formateur au zèle débordant qu’on lui reconnaissait. C’est la naissance de ce qui deviendra le CFTM que nous connaissons aujourd’hui dans toute sa splendeur. Les nombreux jeunes qui gravitent autour du monastère naissant apprendront à s’affranchir économiquement en apprenant le métier de menuisier. Le centre de formation à l’époque forme  en deux ans et ses pensionnaires étaient ensuite dirigés au CETI de Lablé (Bafia) ou au CETIC Charles ATANGANA à Yaoundé pour y passer le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle).

La petite menuiserie de 1965 destinée à l’ameublement du tout nouveau monastère du Mont Febe réaffirma chez le Frère Gerold NEFF ses talents de formateur dévoué. D’abord confiné à un tout petit espace à l’intérieur du monastère, la nouvelle orientation poussera le promoteur plein de zèle à délocaliser l’atelier de menuiserie pour son site actuel.

En 1980, le goût de former et de transmettre les connaissances dans le noble métier se fit encore très grand et une seconde extension se produisit. L’écho de la solide formation donnée et reçue sur les hauteurs du Mont Febe se faisait de plus en plus grand et les jeunes en grand nombre se pressaient aux portes de ce centre de formation encore informel. De nouvelles salles de classe seront d’ailleurs construites en 1987 et en 1988, l’agrément d’un collège d’enseignement Technique Industriel, premier cycle fut obtenu. Les deux structures vont ainsi cohabiter avant que ne survienne la période de crise.

 

A partir de 1997, le CFTM est secoué par une grave crise de gestion ; le Monastère commande une mission d’expertise qui sera dirigée par Monsieur Meinrad KOCH. Le Père Pierre TSALA, OSB, nouvellement nommé à la tête du collège hérite donc d’une structure chancelante, voire même agonisante. La situation ne s’améliorant pas, le monastère, sur la base des conclusions de l’expert sus – nommé, sollicite les services des coopérants en Suisse par le truchement de l’abbaye d’Engelberg. En réponse à cette demande, le Père Abbé Berchtöld MÜLLER engage la démarche qui débouchera sur l’envoie du couple Peter et Isabelle KELLER qui vont poser leurs valises au Mont Febe en 2001.

  

Aussitôt arrivés, Peter KELLER et son épouse vont se mettre à l’œuvre et entreprendront de restructurer le fonctionnement du Centre de Formation en vue de le redynamiser ; cette tâche sera menée de main de maître par ces coopérants dévoués et perspicaces.

A leur retour en Suisse en Juin 2004, le CFTM était résolument engagé sur la voie du progrès et de la modernisation. Ce sera l’occasion de repenser complètement le fonctionnement du CFTM.  Joseph KAMTO FODJO qui  succède à ce couple d’expatriés comme Directeur Général va conduire, à la grande satisfaction de tous, les  grands travaux de reconstruction du CFTM qui se dresse fièrement dans toute sa splendeur sur le flanc de la colline des vapeurs, c’est-à-dire du Mont Febe.

Depuis lors, notre centre de formation  n’a eu de cesse à se développer en taille et en notoriété. Les grands travaux qui ont démarré le 11 juin 2011 ont radicalement transformé le visage de ce dernier sur le plan architectural. Le Centre de Formation Technique Menuiserie des Bénédictins du Mont Febe est résolument engagé sur le chemin de la modernisation et surtout de la performance qui en font toujours davantage un centre apprécié et estimé de tous, ce qui lui a valu de la part du Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle le titre de Centre de Formation de référence.

      

Joseph KAMTO
Directeur Général

          

Gustave BASSANGUEN II  Jean TJABAG Henri ATANGANA François TSANGA
Directeur de la Formation Directeur Des Projets Contrôleur des Travaux Surveillant général
MEMBRES DU CONSEIL DE DIRECTION

    

Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne